Un soin tout particulier a été apporté au projet Gazel pour veiller au respect de la confidentialité absolue des données individuelles, mais aussi aux aspects éthiques vis-à-vis des participants et des structures internes à EDF et GDF et à la déontologie dans les rapports avec les médecins.

Le projet Gazel a reçu l'accord de la Commission Nationale Informatique et Libertés, du Conseil National de l'Ordre des Médecins et du Comité Consultatif National d'Ethique pour les Sciences de la Vie et de la Santé.